Je n'ai pas vu A Touch of Sin, le précédent film du réalisateur chinois Zhang Ke Ja, mais mon homme avait adoré et il a aussi beaucoup aimé celui-ci. Un de nos amis, qui a longtemps vécu en Chine, adore ce réalisateur. Tous les deux m'avaient alors incitée à le découvrir. Ce que j'ai fait hier en allant voir Au-delà des montagnes. Le film retrace le parcours de Chinois entre 1999 et 2025, de la Chine rurale aux rivages australiens. Il s'agit surtout du destin d'une jeune fille Tao, puis de son fils Daole au travers la mutation de leur pays, des choix de vie, d'amour, d'émigration, de déracinement…  Les acteurs qui jouent Tao et son fils sont excellents. C'est un très beau film, mais j'ai été un peu déconcertée, certaines séquences m'ont laissé sur ma faim. Le réalisateur laisse de côté certains personnages au cours du film. Et, finalement, il y a plusieurs films en un. Néanmoins, les scènes où Tao passe quelques jours avec le jeune Daole avant qu'il n'aille s'installer en Australie avec son père, sont magnifiques et très sensibles.

mamzelle-agnes-blog-audeladesmontagnes

Ps : Après une fin janvier en apnée
(5 partiels, trois nuits à camper sur Brest chez des amis
pour éviter les blocages des agriculteurs),
je retrouve un rythme plus cool avec un stage à deux pas de chez moi.
J'ai ressorti ma MAC… Rien de bien original mais ça fait un bien fou !
Donc à bientôt avec une petite cousette ;-)