Pour quelques jours à Nantes autour de Noël, nous sommes allés en famille aux Nefs voir le spectacle de Dimitri, l'homme cirque. Cet artiste suisse est incroyable : tour à tour funambule, acrobate, homme canon, clown, accordéoniste. Il crée à lui seul, sous un petit chapiteau, un spectacle de cirque coloré, bourré de suspens, de prouesses et d’humour. Le final est étonnant : il est ejecté par un canon et rattrape au vol une corde. Puis, il invite le public à sortir du chapiteau pour l'admirer toucher les étoiles en équilibre sur un fil d'acier tendu à vingt mètres du sol… C'était génial.
Et puis, nous en avons aussi profité pour aller au cinéma, en couple cette fois, voir Mr Turner de Mike Leigh. Le film retrace les dernières années de la vie du peintre anglais interprété par Timothy Spall (qui a d'ailleurs reçu le prix d'interprétation masculine au dernier festival de Cannes). J'aime bien ce cinéaste dont j'ai vu trois films : Secrets et Mensonges, Lucky et Another Year. Cette fois, il ne s'occupe pas de ses contemporains… mais comme dans ses autres films, il arrive à rendre attachant et humain un homme a priori peu aimable. Turner est laid, brusque, égoïste, il s'exprime souvent par des grognements. Mais, il se révèle très sensible : il aime profondément son père, s'apaise auprès de Mme Booth, se moque des conventions (et il envoie !) … Plus il vieillit, plus il devient libre et sa peinture incomprise. Un très beau portrait et Timothy Spall mérite son prix !

Mamzelle-agnes-blog-Dimitri2

Mamzelle-agnes-blog-dimitri1

Mamzelle-agnes-blog-Turner